Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Madame, Monsieur,
Je me présente aux élections législatives des 10 et 17 juin 2012 dans notre 3ème circonscription de Seine-Maritime pour y défendre des idées sociales-démocrates, de centre gauche.
Au-delà de cette sensibilité, je rassemblerai sur l’ensemble de l’échiquier politique les électeurs épris d’humanisme, de réformisme et de pragmatisme, dans une démarche d’ouverture d’esprit et de rassemblement.


Mes valeurs humanistes

 

Progressisme et justice sociale
On ne peut se satisfaire du monde tel qu’il est. Il est encore et toujours nécessaire de se battre pour plus de justice et d’équité, pour que l’égalité des droits soit respectée, pour que les citoyens soient protégés contre les injustices.

Responsabilisation individuelle
Assister le citoyen, ce n’est pas respecter sa dignité. Le responsabiliser, au contraire, restaure sa dignité et démultiplie les énergies dont a besoin notre pays, plus particulièrement en ces temps difficiles.

Dé-diaboliser l’entreprise
L’entreprise est le lieu de création de toutes les richesses : emploi, biens, services, salaires des travailleurs, pouvoir d’achat, impôts, TVA, argent public, etc. L’État ne peut rien entreprendre ni investir sans les richesses produites par l’entreprise.

Se rassembler
Les clivages et le sectarisme font du tort à la France. Toutes les compétences et bonnes volontés doivent se rassembler pour sortir notre pays de la dette et du chômage.

 

Les défis pour la France

 

Se désendetter et maîtriser les dépenses publiques
Un enfant français naît avec 30.000 € de dette sur les épaules, pour un montant total de 1.600 milliards € pour notre pays. Comme pour tout ménage, nous devons gérer l’État de façon plus raisonnable. Promettre des dépenses sans les chiffrer ni prévoir leur financement est irresponsable et démagogue. En attendant que notre pays soit désendetté, et que la croissance et l’emploi reprennent, l’heure est à la maîtrise des dépenses.

Oxygéner l’entreprise pour créer de l’emploi
Les emplois créés ou subventionnés par l’État sont tenus à bout de bras par des finances publiques déjà endettées. Seules les entreprises ont le pouvoir de créer des emplois productifs et durables. L’État doit donc inciter les entreprises à embaucher, en commençant par alléger les charges sociales, qui sont parmi les plus élevées d’Europe. C’est ainsi qu’on créera réellement de l’emploi.

Produire et vendre aux pays émergents
Non, la suprématie de la Chine dans la production des biens n’est pas une fatalité. Les milliards d’habitants des pays émergents vont consommer de plus en plus. Il faut donc inciter nos entreprises à imaginer et produire des biens que ces pays vont consommer en quantité. Cessons de nous poser en victimes : la mondialisation est une chance aussi pour notre pays !

Assainir le monde de la finance
Il n’est pas acceptable que des profits et spéculations outre-atlantique génèrent en cascade des faillites et licenciements dans notre pays. Les pratiques de prêts à risques doivent être réprimées. Pour protéger les citoyens et les entreprises productives, les activités de dépôt et de spéculation doivent être distinguées. L’argent public ne doit pas renflouer les naufrages spéculatifs. Le profit spéculatif doit être plus fiscalisé, de façon à pousser les investissements vers la production, le travail et l’emploi. Enfin, l’indécence de certains revenus très élevés doit être corrigée par la création de quelques nouvelles tranches d’imposition.

Restaurer la paix et le travail au collège
Les tensions, violences et échecs scolaires qui ont cours dans le « collège unique » doivent cesser. Enseignants et élèves doivent retrouver le plaisir et l’efficacité du travail et de la réussite dans un collège assoupli et diversifié, où les potentialités et motivations des élèves issus de tous les milieux sociaux pourront s’épanouir pleinement, où sera restauré l’ascenseur social républicain cher à Jules Ferry. Il est également important, pour l’avenir de notre pays, que la formation des enseignants soit rétablie.

Poursuivre les réformes
L’ajustement de la durée du temps de travail à l’espérance de vie, qui ne va cesser de croître dans les décennies à venir, était une première réforme nécessaire pour sauver notre système de retraite par répartition. D’autres réformes – santé, éducation, collège… – seront également à mener, avec courage, vérité et pédagogie, sans mensonge ni démagogie.


Notre circonscription à l’Assemblée Nationale

 

Élu député, je défendrai à l’Assemblée nationale, pour notre 3ème circonscription :
- une meilleure interconnexion entre les systèmes de formation, les demandeurs d’emploi et les entreprises ;
- le développement des crèches et des assistantes maternelles ;
- la protection des populations contre les risques majeurs (sites Seveso) ;
- la dépollution des friches industrielles ;
- la préservation et la réhabilitation du patrimoine industriel, mémoire du travail et des travailleurs des générations passées ; ainsi que la création d’un musée vivant du patrimoine industriel et technique dans l’agglomération.

 

Se rassembler pour désendetter, réformer et sauver notre pays !
Justice, équité et solidarité !
La social-démocratie, pas la démagogie !

Candidat d’union démocrate et réformiste

 

 

  ************

 

"Chomant :  deux semaines de congés sans solde", article de Paris-Normandie du 7 juin 2012

Pas de campagne électorale sans permanence sur les marchés ! Tous les candidats le savent : le marché est l'endroit idéal pour toucher un maximum de gens, distribuer ses tracts et se faire connaître des électeurs. Christophe Chomant ne fait pas exception à la règle. Le dimanche matin, le candidat de La Gauche Moderne dans la 3e circonscription s'installe à l'entrée du marché de Sotteville, le plus grand marché dominical de l'agglo avec celui de la place Saint-Marc à Rouen. L'enseignant - en même temps éditeur - se réclame du social-libéralisme, prôné par Jean-Marie Bockel. « Je défends cette idée qui met l'emploi en premier », rappelle celui qui avoue avoir été marxiste dans sa jeunesse. Il a pris deux semaines de congés sans solde. « On fait du boîtage, sans tirer les sonnettes, mais quand on rencontre quelqu'un on engage la conversation. On fait également de l'affichage. Avec les autres partis, les échanges sont plutôt cordiaux, sans agressivité même si c'est parfois délicat quand on est, comme moi, soutenu par l'UMP. C'est vrai que les réactions des militants du PS sont parfois un peu chaudes. Mais nous, ce que nous défendons ce sont les idées, un discours de vérité et pas les appartenances partisanes. » Quant aux militants du Front national, Christophe Chomant assure n'avoir aucun contact avec eux : « on n'a rien à se dire ». Une trentaine de personnes participent à la campagne de Christophe Chomant. « Indispensable pour cette circonscription très dense ».

CC-PN-120607.jpg

 

 

**************

 

 

"Face au PS, deux outsiders" : reportage de France 3 sur la 3ème circonscription de Seine-Maritime, journal du 19-20 du mercredi 23 mai 2012.

Portrait des quatre principaux candidats qui s'affontent dans cette circonscription : Hubert Wulfranc (FDG), Luce Pane (PS), Christophe Chomant (La Gauche Moderne), Jacques Gaillard (FN) :

 
 http://www.dailymotion.com/video/xr16rd_legislatives-2012-3e-circonscription-de-seine-maritime-face-au-ps-deux-outsiders_news 

 

Partager cette page
Repost0

Présentation

  • : Christophe Chomant - Social-Démocratie
  • : Actualités politiques du militant social-démocrate Christophe Chomant
  • Contact

Recherche

Archives