Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Monsieur le Président François Hollande, ce n’est pas en subventionnant certaines entreprises (points 1 et 4 de votre programme), en surtaxant les grosses entreprises ou celles qui délocalisent (point 3), en verrouillant les entreprises publiques (point 5), en subventionnant des emplois par « contrat de génération » (point 33) ou en créant 150.000 « emplois d’avenir » artificiels (point 34) que vous créerez de l’emploi de façon naturelle et durable dans notre pays. Ces emplois créés ou subventionnés de façon artificielle ne tiendront que le temps qu’ils seront maintenus à bout de bras par l’argent public.
Le vrai développement de l’emploi – d’emplois naturels et durables – passe par une incitation des entreprises à embaucher. Comment ? Tout simplement par un allègement des charges sociales pesant sur le travail. Il n’est en effet pas normal que les entreprises de notre pays subissent les charges sociales parmi les plus lourdes d’Europe (50 % contre 30 % en Allemagne par exemple). Il est impératif et incontournable de réduire ces charges si l’on veut libérer l’embauche et créer de l’emploi en France !
Comment ? En réduisant et en maîtrisant les dépenses d’argent public, de santé, en assainissant le régime de retraite face à l’explosion de l’espérance de vie. Un pays économe et bien géré, qui a banni les gaspillages et les dépenses inutiles, peut alléger les charges pesant sur ses entreprises, qui sont alors incitées à embaucher du personnel, et plus particulièrement au sein des petites entreprises, de loin les plus nombreuses en France.
La rigidité du Code du Travail est également dissuasive à l’embauche, parce que systématiquement défavorable et coûteuse à l’employeur. Un employeur qui a besoin de personnel évite d’embaucher, par crainte de déconvenues. Contrairement à ce que les militants de gauche pensent généralement, un assouplissement du Code du Travail développera l’embauche et réduira le chômage, dans l’intérêt premier des travailleurs.
Non, ce n’est pas en injectant de l’argent public qu’on enrayera le chômage ! Ces dépenses pèseront au contraire plus lourdement encore sur les charges exigées aux entreprises.
Il faut, pour créer de l’emploi et enrayer le chômage, maîtriser les dépenses publiques et oxygéner les comptes des entreprises !
Promettre de réduire le chômage en dépensant de l’argent public sert à s’attirer les voix d’électeurs qui n’ont pas conscience du fait que l’argent public provient des entreprises, et pensent que l’État peut « produire » de l’emploi avec une « planche à billets ».
La vérité est que, dans notre économie de marché, seules les entreprises privées ont le pouvoir de créer des emplois productifs et durables, et que le rôle de l’état et de l’homme politique est de les aider en ce sens.
La social-démocratie, oui ! La démagogie, non !

Partager cette page
Repost0

Présentation

  • : Christophe Chomant - Social-Démocratie
  • : Actualités politiques du militant social-démocrate Christophe Chomant
  • Contact

Recherche

Archives