Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Des amis de gauche me disent :
- Si tu es soutenu par l’UMP aux élections législatives, ne te trouves-tu pas allié à ton « ennemi » ?
Mais en tant que militant de centre gauche, mon « ennemi » ce n’est pas l’UMP. Ce n’est d’ailleurs pas non plus le PS, ni le PCF ni le FN. Mon ennemi, c’est le chômage et la dette. Car de ces deux fléaux découlent tous les autres : le mal-être, la pauvreté, la misère, l’assistance, les déficits publics, la récession, l’insécurité, les votes extrémistes…
Contre ces ennemis, la seule parade c’est la création d’emploi. Or, je crois que le véritable emploi, productif et durable, doit être non pas subventionné par l’État et l’argent public, mais doit être créé par les entreprises privées. Ces entreprises doivent être aidées et incitées en cela par un allègement des charges sociales, lequel ne sera permis que par une maîtrise et une réduction des dépenses publiques.
Ceci n’est pas un point de vue idéologique mais économique. C’est ma conviction profonde, mon combat. Cette idée n’a pas de couleur ni de camp politique.
Il se trouve que cette idée économique est partagée par les militants du centre (Nouveau Centre, Radicaux, Modem…) et par les militants de l’UMP. C’est la raison pour laquelle l’UMP m’apporte son soutien : une raison liée à un point de vue économique. Même si nos valeurs peuvent être différentes.
En tant que social-démocrate, de centre gauche, je n’ai pas de raison de considérer l’UMP comme un « ennemi ». Contre les clivages traditionnels et le sectarisme, nous nous battons au contraire tous ensemble, par-delà les clivages politiques, contre ces ennemis numéro un et absolus que sont le chômage et la dette publique.

Partager cette page
Repost0

Présentation

  • : Christophe Chomant - Social-Démocratie
  • : Actualités politiques du militant social-démocrate Christophe Chomant
  • Contact

Recherche

Archives