Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Jean-Louis Borloo a annoncé le 18 septembre dernier la création de l’Union des Démocrates et Indépendants (UDI), qui fédère différents partis du centre, dont mon parti La Gauche Moderne.
Ce parti sera, selon Jean-Louis Borloo, clairement de centre droit, et allié à ce titre à l’UMP lors des prochaines échéances électorales.
Pour ce qui me concerne, étant de centre gauche – donc de gauche –, de conviction progressiste et social-démocrate, j’ai décidé en toute logique de ne pas intégrer l’UDI.
Certes, en ennemi du sectarisme, je suis ouvert au dialogue avec les centristes, dont je partage nombre d’idées, notamment sur l’économie.
L’électeur français, cependant, désigne au second tour de scrutin son candidat selon une logique binaire, soit de « gauche » soit de « droite », sans possibilité d’une « union d’intérêt général » au centre.
Par ailleurs, le nationalisme et la xénophobie souvent observés à la droite de l’UMP sont incompatibles avec mes propres valeurs et convictions.
Jean-Marie Bockel, président de La Gauche Moderne, avait décidé de soutenir Nicolas Sarkozy au premier tour de l’élection présidentielle. J’avais de mon côté participé à l’organisation des Primaires socialistes pour y soutenir la candidature de Manuel Valls, dont je partage la pensée politique, qui est à la fois progressiste et réaliste.
La confirmation aujourd’hui de mon ancrage à gauche - et non pas au centre droit - n’est donc qu’un prolongement cohérent des valeurs et idées que j’ai exprimées et défendues depuis toujours - avec tout le respect que je conserve pour celles de mes amis centristes ou de la droite humaniste.
Du côté centriste de la gauche plutôt que de la droite ; pour une social-démocratie française !

 

Christophe Chomant
12-10-2012

Partager cette page
Repost0

Présentation

  • : Christophe Chomant - Social-Démocratie
  • : Actualités politiques du militant social-démocrate Christophe Chomant
  • Contact

Recherche

Archives