Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

1) Christophe Chomant vu par André Delestre (Article publié en ligne dans Grand-Rouen)

Christophe Chomant, un humaniste en quête d’un chemin

« Je rassemble de l’extrême gauche (entendre la Gauche Moderne) à l’UMP ». D’emblée, Christophe Chomant candidat de la droite rassemblée sur la 3ème circonscription aborde l’interrogation et le sens de sa candidature. C’est l’unique circonscription de France réservée par l’UMP à la Gauche Moderne animée par l’ex député maire socialiste de Mulhouse Jean-Marie Bockel rallié en 2007 à Nicolas Sarkozy, NS qui a convaincu aussi l’auditionné par son pragmatisme. Nous n’aurons pas de commentaires supplémentaires sur le bilan de ce quinquennat qui a aboutit à la sanction du 6 mai. Sauf un Jean-Marie Bockel ministre à la francophonie qui a déplu à quelques dictateurs africains en exercice pour se retrouver aux anciens combattants avant de retourner au Sénat.
Le père de Christophe Chomant a été élu sur Rouen avec l’étiquette radicale de gauche. Habitant dans le quartier St Clément, il est directeur d’une école maternelle à Quincampoix et anime une maison d’édition qu’il a crée. A bientôt 49 ans, après avoir été candidat aux cantonales sur Rouen 6 en 2011 (2,34%), il affirme sa fraîcheur en politique avec des convictions affichées d’une gauche sociale démocrate. Doux, sincère, humaniste, attentif, l’homme trouble après les discours et les contenus de la campagne entendus par la droite et de son représentant. Il rejette un nationalisme porteur de xénophobie.
Formé au marxisme, il a côtoyé dans sa jeunesse des militants trotskistes rassemblés dans la tendance « Ecole émancipée » de la FEN (Fédération de l’Education Nationale). Depuis, il rejette la diabolisation de l’entreprise et des employeurs véhiculée dans ce milieu scolaire militant. Plus surprenant, il y associe toute la gauche. Pourtant, dans sa circonscription, des employés, des ouvriers, des techniciens, des ingénieurs se mobilisent pour sauver l’emploi et préserver les richesses créées sur notre territoire avec AREVA à Petit-Quevilly ou Pétroplus par exemple, soutenu activement par le Front de Gauche et les élus communistes. Pas un mot des luttes, peut être par méconnaissance du mouvement social. Il propose des passerelles entre le monde de l’école et celui de l’entreprise avec l’exemple de l’apprentissage (à 14 ans ?) et conteste le collège unique. Sa priorité est l’emploi. Mais s’il était élu député, il n’a pu proposer une mesure à prendre immédiatement.
Il n’a jamais eu de carte au PS et a voté aux primaires socialistes pour Manuel Valls. Il a rejoint la Gauche Moderne, motion 6 du PS à sa fondation et cite des hommes qui le marquent pour leur humanisme et leur pragmatisme: Tony Blair, François Bayrou et aussi François Hollande. Son rêve est la constitution d’un grand parti allant de la droite du PS à la gauche de l’UMP ?!
N’y a-t-il pas dans cette démarche confusion des valeurs, occultation de l’histoire de notre République. Quel est l’état des lieux de la société française en 2012 après 10 ans de droite au pouvoir? Comment sont prises en compte les urgences sociale et environnementale qui s’imposent à nous tous ? Et la place de notre pays dans une Europe du marché et de la finance qui vacille, dans un monde qui bouge ?
Beaucoup de questionnements difficiles à répondre dans le laps de temps imparti à cet exercice. Reste le barrage républicain à mettre en oeuvre face à la banalisation des idées du FHaine. Sa candidature « sociale démocrate », soutenue par l’UMP qui a déserté la rive gauche, rend confus le choix des électeurs de droite le 10 juin. Et manifestement, Christophe Chomant entend capitaliser les dissensions au sein du PS dans la guerre de succession à Pierre Bourguignon, député sortant et maire.
Raisons de plus pour que les électeurs valident le programme de la gauche démocratique, socialiste, écologique et communiste rassemblée dans le Front de Gauche et plus largement ceux qui souhaitent un vrai changement, ici et maintenant, en votant Hubert Wulfranc. Sur les 5 circonscriptions du Grand Rouen, nous avons la possibilité, sur la 3ème, d’avoir à l’assemblée nationale un député efficace, porte parole du mouvement social, et qui rompt avec l’hégémonie d’un parti qui a presque tous les pouvoirs sur ce territoire.

André Delestre

 

2) André Delestre vu par Christophe Chomant

André Delestre est un militant et élu communiste dévoué et sincère. Nous ne nous trouvons certes pas l’un et l’autre « du même côté » de la gauche : l’homme est marxiste, et croit notamment aux bienfaits de l’intervention de l’État et à son pouvoir ; je suis de mon côté social-libéral, et prône avant tout la responsabilisation des individus dans une économie de marché acceptée. Et pourtant, avec une tolérance qui l’honore, Monsieur Delestre sait voir les valeurs progressistes et humanistes qui me motivent – qui nous motivent tous les deux – et identifier les fondamentaux qui nous distinguent, sans pour autant condamner ma démarche ni ma personne. Dans le portrait sans complaisance qu’il brosse de mon positionnement politique (à savoir à la droite du PS, avec le soutien d’une partie du centre et de la droite démocratique), il se montre néanmoins respectueux et bienveillant. Certes André Delestre dresse en conclusion une apologie de la position communiste et appelle à voter pour son candidat, ce qui sort un peu de l’exercice du portrait. Mais nous savons que ce prosélytisme est de bonne guerre de la part d’un militant communiste convaincu – pour lequel j’éprouve également de la considération. Monsieur Delestre s’exprime de surcroît avec respect et courtoisie, ce qui est tout à son honneur.

Christophe Chomant

Partager cette page
Repost0

Présentation

  • : Christophe Chomant - Social-Démocratie
  • : Actualités politiques du militant social-démocrate Christophe Chomant
  • Contact

Recherche

Archives