Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 16:20

Dans les années 1960, quinze ans après la Shoah, j'ai été élevé par ma mère dans l'esprit d'un sionisme idéaliste, fraternel et pacifiste, avec le culte du kibboutz et la photo de Golda Meïr accrochée au mur. Ce que je vois aujourd'hui – mépris, brimades et massacre de Palestiniens par Israël – me fait honte et me met en colère. La droite israélienne n'est pas seulement bête et brutale mais encore aveugle : si les Palestiniens ne sont pas dûment indemnisés aujourd'hui pour la Naqba et intégrés dans une société laïque et égalitaire, alors Israël finir tôt ou tard par être rayée de la carte, et les Juifs jetés à la mer, comme le furent les pieds-noirs d'Algérie en 1962. Qui eut dit en 1945, lors des massacres de Sétif et Guelma, que les pieds-noirs seraient jetés à la mer dix-sept ans plus tard ? L'Algérie française était sûre d'elle ; elle a finalement perdu. De la même façon, la confiscation et l'occupation de la Palestine par la force et la violence est une impasse, une voie sans issue, qui ne peut déboucher sur aucune solution pacifique durable. On ne chasse pas impunément et durablement des gens de leur pays, de leurs maison, de leurs terres ; l'Histoire le démontre depuis des millénaires. La création d’un État religieux et inégalitaire fut une erreur. Il eut fallut instaurer d’emblée un État laïc égalitaire et pluriethnique, dans le prolongement de la Palestine pacifique du 19ème siècle, et au sein duquel les Juifs d’Europe seraient venus acquérir des biens de façon légale. La place des Juifs aujourd'hui est soit dans la diaspora, soit comme des égaux des Palestiniens parmi eux ; pas comme des maîtres absolus régnant sur un territoire confisqué au nom de « Dieu ». Simplement parce que ce territoire était déjà peuplé avant 1948 ; et que par ailleurs Dieu n'existe pas.


Christophe Chomant

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Merci Alex. La question du conflit israélo-palestinien est sensible pour notre pays, qui compte parmi les plus importantes communautés juives et musulmanes du monde occidental, de telle sorte que
le conflit de là-bas commence logiquement à s’importer sur notre sol. Remarquons que ce conflit n’est jamais évoqué dans les programmes et professions de foi aux élections présidentielles ou
législatives, alors que sa résolution est pourtant cruciale pour la paix dans notre propre pays. Si je me présente aux législatives de 2017, ma profession de foi ne manquera pas de consacrer un
paragraphe à cette question, avec un point de vue qui se démarquera de la complaisance pro-israélienne en vigueur depuis la disparition du Général de Gaulle (cf. son courageux discours du 27
novembre 1967 : https://www.youtube.com/watch?v=toKG_MFh7IU)
Répondre
A
Bonjour Christophe,
merci pour cet article (un peu plus personnel) et qui nous sort un peu de la sauce politique interne.
Répondre

Présentation

  • : Christophe Chomant - Social-Démocratie
  • : Actualités politiques du militant social-démocrate Christophe Chomant
  • Contact

Recherche

Archives