Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 13:27

Juifs et Arabes ont, les uns et les autres, droit à la paix.
Cette paix entre eux rejaillira positivement sur la paix de l’ensemble du monde.
Deux peuples qui se querellent sur le même sol sont comme deux enfants qui se chamaillent : ils ne peuvent se séparer seuls.
Le monde occidental réparera la Naqba, dont il est le responsable originel. Cette réparation de la blessure originelle, parce qu’elle pansera la blessure des Arabes, est l’une des premières conditions de la paix.
L’autorité qui mènera cette réconciliation fera preuve à la fois d’incitation et de coercition, de rationalité et de spiritualité, d’intelligence et de sagesse.
Juifs et Arabes s’imaginent deux dieux différents. Or ces deux dieux sont un seul et même dieu, unique.
Ce dieu, qui est juste et égalitaire, veut non pas la séparation des peuples par des murs, mais le libre partage du même sol par les deux peuples, sans prisonniers ni exilés.
En offrant et en partageant avec son frère arabe, en se montrant généreux, équitable et magnanime, en lui accordant les mêmes droits, le même sol et la même liberté de circuler, le peuple juif coupera l’herbe sous le pied des voix de haine – arabes comme non arabes – qui s’élèvent au sein même d’Israël, autour d’Israël et dans le monde entier. Les Juifs feront des Arabes et d’eux-mêmes des citoyens égaux et libres sur l’ensemble du territoire de Palestine-Israël. Par ce geste de clémence et de fraternité, le peuple juif fera germer la paix.
Égalité des droits, liberté de circulation, laïcité et réparation de la blessure originelle sont les quatre piliers de paix de la future grande Palestine-Israël souhaitée par Dieu.
Ainsi, le Juif embrassera et aimera l’Arabe comme son égal, car tous deux sont fils du même dieu – ou de la même nature. Ils sont cousins, et pour ainsi dire comme frères.
Dans cette paix retrouvée, Tsahal cessera d’être un gouffre ruineux pour le peuple juif. L’argent économisé nourrira la prospérité d’Eretz-Beit, la grande maison de Palestine-Israël.
Dans cette paix retrouvée, le moindre arpent de terre redeviendra fertile et nourricier pour toutes les bouches à nourrir, juives et arabes. Ni Juif ni Arabe ne sera plus pauvre ni affamé.
La dignité retrouvée des Palestiniens rendra sa propre dignité au peuple juif. Ces deux dignités ressuscitées rendront à leur tour sa propre dignité au monde occidental, responsable de la Shoah et de la Naqba.
Par son esprit élevé, le peuple juif acceptera ce projet de partage inspiré par le cœur et par la raison. Il y verra son propre intérêt. Comme il saura voir inversement que la souffrance et la guerre éternelles causeront son malheur. Contre tout fatalisme ou victimisation, le peuple juif doit se désenchaîner de son propre malheur et cultiver la paix.
Dans cette construction de la future grande maison de paix, Dieu regarde le peuple juif et le juge.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Christophe Chomant - Social-Démocratie
  • : Actualités politiques du militant social-démocrate Christophe Chomant
  • Contact

Recherche

Archives